Le chef de la CSU prône l'abandon de la "culture de l'accueil"

le
2

MUNICH, Allemagne, 21 novembre (Reuters) - Le président de l'Union chrétienne-sociale (CSU), alliée bavaroise de la CDU (Union chrétienne-démocrate) d'Angela Merkel, a prôné dimanche l'abandon de la "culture de l'accueil" ("Willkommenskultur") qui a encouragé selon lui l'arrivée massive de réfugiés cette année en Allemagne. Devant le congrès de la CSU à Munich, Horst Seehofer a souhaité la remplacer par une "culture de la raison". "Personne ne devrait être contraint de prendre sur ses épaules plus qu'il ne peut supporter", a déclaré le chef du parti conservateur bavarois, réélu dans la foulée à la tête de sa formation. La veille, Horst Seehofer avait déjà critiqué le refus d'Angela Merkel de fixer un plafond au nombre de migrants entrant en Allemagne. ID:nL8N13F4AQ Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Intérieur vendredi, plus de 900.000 demandeurs d'asile ont été enregistrés en Allemagne depuis le début de l'année. La plupart arrivent par la Bavière. Angela Merkel a suspendu en septembre les règles européennes dites de Dublin sur le droit d'asile, autorisant l'arrivée sur le sol allemand de dizaines de milliers de migrants et réfugiés bloqués en Hongrie, pays d'entrée de l'Union européenne. L'attitude de la chancelière, qui fêtera dimanche dix ans d'exercice du pouvoir, a été applaudie dans un premier temps mais l'opinion s'est ensuite en partie retournée contre elle. Alors qu'en avril dernier, 75% des Allemands disaient approuver le travail d'Angela Merkel, ils ne sont plus aujourd'hui que 49% à penser de la sorte, selon un sondage Infratest Dimap publié la semaine dernière. (Andreas Rinke; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le samedi 21 nov 2015 à 17:07

    Trop tard, le ver est dans le fruit et Angela en subira les conséquences de sa naïveté.

  • M940878 le samedi 21 nov 2015 à 15:35

    le mal est fait