Le chef de l'US Army s'inquiète du risque balistique nord-coréen

le
0
    WASHINGTON, 27 juillet (Reuters) - Le général Mark Milley, 
chef d'état-major de l'US Army, a reconnu jeudi que le tir d'un 
missile intercontinental effectué le 4 juillet dernier par la 
Corée du Nord montrait que le pays progressait beaucoup plus 
vite que beaucoup ne pensaient.  
    L'officier a estimé qu'il restait encore du temps pour 
trouver une solution non militaire à la crise que provoque le 
développement par Pyongyang d'un programme balistique et 
nucléaire, mais il a ajouté que ce temps était compté.  
    "La Corée du Nord est extrêmement dangereuse et plus 
dangereuse au fur et à mesure que les semaines passent", a-t-il 
dit lors d'une conférence au National Press Club de Washington. 
    Les médias américains ont rapporté cette semaine que la 
Defense Intelligence Agency (DIA), les services de renseignement 
du Pentagone, estimaient que la Corée du Nord sera en mesure de 
déployer un missile intercontinental capable de transporter une 
ogive nucléaire dès l'année prochaine, soit beaucoup plus tôt 
que les experts ne le disaient encore récemment.  
    Certaines sources gouvernementales ont toutefois souligné 
que cette évaluation n'était pas partagée par tous les experts. 
    Mardi, des responsables de l'administration américaine ont 
dit avoir observé une activité accrue de la part des 
Nord-Coréens qui pourrait annoncer le tir d'un autre missile 
dans les jours à venir.  
 
 (Phil Stewart, Idrees Ali, David Brunnstrom; Jean-Stéphane 
Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant