Le chef de l'EI accepte le ralliement de Boko Haram

le
1

BEYROUTH, 12 mars (Reuters) - Le chef de l'Etat islamique, Abou Bakr al Baghdadi, a accepté le ralliement à son groupe des islamistes nigérians de Boko Haram, a annoncé son porte-parole dans un message audio diffusé jeudi. "Notre calife, Dieu le protège, a accepté la promesse de loyauté de nos frères de Boko Haram. Nous félicitons les musulmans et nos frères djihadistes en Afrique de l'Ouest", a dit Abou Mohammad al Adnani, appelant les musulmans qui ne peuvent venir combattre en Irak et en Syrie à mener la guerre sainte en Afrique. Le service de surveillance des sites internet islamistes SITE a rapporté samedi dernier que Boko Haram avait fait allégeance à l'Etat islamique (EI), qui contrôle depuis l'été dernier de vastes territoires en Irak et en Syrie. "Nous annonçons notre allégeance au calife (...) que nous écouterons et auquel nous obéirons dans les temps de difficultés comme dans ceux de prospérité", précisait un enregistrement audio diffusé en arabe au nom de Boko Haram sur internet. Cet appel a été attribué au chef de Boko Haram, Abubakar Shekau. Les djihadistes de l'EI appellent depuis plusieurs mois tous les musulmans à se joindre à eux et à prêter allégeance à Abou Bakr al Baghdadi. Plusieurs groupes islamistes au Proche-Orient, en Afghanistan, au Pakistan et en Afrique du Nord ont déjà fait allégeance à l'EI. (Ali Abdelaty et Mariam Karouny, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le vendredi 13 mar 2015 à 09:14

    Les sataniques se reconnaissent entre eux et se rallient.