Le chef de Forsane Alizza chez les juges antiterroristes

le
0
Mohammed Achamlane a été transféré, lundi matin, à Paris. Parmi les individus interpellés lors de la vaste opération contre les milieux islamistes vendredi, 16 restent en garde à vue.

Un des hommes interpellés, vendredi, lors d'un coup de filet dans les milieux islamistes radicaux, a été relâché à Toulouse. Lundi, ils étaient donc 16 à rester gardés à vue. Ces gardes à vue, opérées dans le cadre d'une information judiciaire ouverte début mars pour «association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme», peuvent durer quatre jours, soit jusqu'à mardi matin.

Les interpellations ont eu lieu en Ile-de-France, dans la région nantaise, dans l'agglomération lyonnaise, en Provence-Alpes-Côte d'Azur et à Toulouse. Parmi les interpellés figure Mohammed Achamlane. Celui qui est le leader présumé de Forsane Alizza (les «Cavaliers de la fierté»), un groupe salafiste radical, a été transféré à Paris, lundi matin, pour être présenté aux juges antiterroristes, en compagnie de deux autres suspects.

Forsane Alizza avait été dissout en février par Claude Guéant, qui l'accusait de préparer la lutte armée. Défendant «la continu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant