Le chef d'un groupe radical sunnite abattu en Iran-ministre

le
0
    BEYROUTH, 25 août (Reuters) - Le chef d'une organisation 
radicale sunnite du sud-est de l'Iran, responsable d'attaques 
contre les forces de sécurité et des objectifs civils, a été 
abattu, a annoncé le ministre iranien des Services de 
renseignement, Mahmoud Alavi, cité jeudi par les médias 
officiels. 
    Hesham Azizi, également appelé Abu Hafs al Baloushi, 
dirigeait l'organisation extrémiste Ansar al Furqan, selon 
l'organisme SITE, qui surveille le radicalisme islamiste. 
    Ansar al Furqan est une faction dissidente issue de 
Jundallah, groupe radical qui a perpétré plusieurs attaques dans 
la province du Sistan et Balouchistan, selon le site 
d'information iranien Mashregh, qui est proche des Gardiens de 
la Révolution. 
    Abdolmalek Rigi, chef du Jundallah, a été capturé et exécuté 
par les autorités iraniennes en 2010. 
    Le Sistan et Balouchistan, province en proie à des troubles 
dans le sud-est du pays, à la frontière avec le Pakistan et 
l'Afghanistan, compte une minorité ethnique balouche et passe de 
longue date pour être un foyer de l'islamisme sunnite hostile au 
pouvoir chiite iranien. 
 
 (Babak Dehghanpisheh; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant