Le chauffeur de car polonais accidenté à Mulhouse mis en examen

le
0
MISE EN EXAMEN DU CHAUFFEUR DE L'AUTOCAR POLONAIS ACCIDENTÉ PRÈS DE MULHOUSE
MISE EN EXAMEN DU CHAUFFEUR DE L'AUTOCAR POLONAIS ACCIDENTÉ PRÈS DE MULHOUSE

MULHOUSE, Haut-Rhin (Reuters) - Le chauffeur de l'autocar polonais qui s'est renversé sur l'autoroute A-36, près de Mulhouse, faisant deux morts et 13 blessés grave parmi ses passagers, a été présenté mercredi à un juge d'instruction et mis en examen pour homicides et blessures involontaires, a-t-on appris auprès du parquet.

Il est également poursuivi pour défaut de maîtrise de son véhicule. L'homme de 29 ans, qui a été placé sous contrôle judiciaire, est ressorti libre du tribunal à 19H00 heures, a constaté Reuters. Il est autorisé à rentrer en Pologne mais a interdiction de circuler en France.

Ce chauffeur, qui avait déjà effectué plusieurs fois le trajet entre Slubice en Pologne et Nice, sur le Côte d'Azur, roulait à environ 98 km/h au moment de l'accident, mercredi matin selon les gendarmes. Il n'était pas sous l'emprise de l'alcool ni de produits stupéfiants.

Il a reconnu sa responsabilité qu'il impute à une man?uvre trop brusque.

"Il avait entrepris de doubler un camion et s'est rendu compte au dernier moment, alors qu'il devait s'arrêter à l'autoport, qu'il risquait de rater la bretelle de sortie", a expliqué le procureur de Mulhouse, Hervé Robin, lors d'une conférence de presse.

Soixante-huit personnes, dont 65 passagers se trouvaient à bord.

Les deux passagers décédés, une femme de 59 ans et un homme de 72 ans, sont de nationalité polonaise.

Vingt-six blessés étaient encore hospitalisés mercredi soir selon la préfecture du Haut-Rhin, dont un dans un état encore critique.

Patrick Genthon, avec Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant