Le Charles-de-Gaulle prêt à entrer en action contre l'EI lundi

le
0

PARIS, 22 novembre (Reuters) - Le porte-avions Charles-de-Gaulle, qui a appareillé mercredi dernier de Toulon (Var), sera prêt à entrer en action lundi contre le groupe Etat islamique, a annoncé dimanche le ministre français de la Défense. Invité du "Grand Rendez-vous" Europe 1-Le Monde-iTELE, Jean-Yves Le Drian s'est refusé à préciser si les chasseurs stationnés à son bord, en Méditerranée orientale, frapperaient dès lundi contre des positions de l'EI. "Le porte-avions, et plusieurs bâtiments d'accompagnement, sera opérationnel dès demain, et il sera en mesure avec les avions de chasse qui sont à bord, complétés par les avions de chasse qui ont déjà frappé sur le territoire de l'EI, à partir de demain", a-t-il dit. François Hollande a ordonné "l'intensification" des frappes aériennes contre Daech en Syrie et en Irak à la suite des attentats du 13 novembre. La ville de Rakka, fief syrien de l'EI, a notamment été bombardée. "Nous avons une veille très attentive sur les dégâts collatéraux possibles", a souligné Jean-Yves Le Drian. "Les forces françaises ont des règles d'engagement extrêmement précises, très vigilantes, très précautionneuses, mais lorsqu'on frappe, on frappe", a-t-il dit. Dans un entretien au Journal du Dimanche, le chef d'état-major des forces armées françaises, le général Pierre de Villiers, prépare l'opinion publique française à des opérations sur le long terme. "Il n'y aura pas de victoire militaire contre Daech à court terme". "Nous les militaires, nous sommes habitués au temps long. Mais nos sociétés vivent dans le temps court et veulent des résultats tout de suite. En Syrie et en Irak, nous sommes au coeur de ce paradoxe." (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant