Le chantier d'un écoquartier contesté va débuter en plein Paris

le
0

Le site désaffecté de l’hôpital Saint-Vincent de Paul dans le XIVe arrondissement accueillera prochainement 600 logements, dont 50% de sociaux. Les riverains s’inquiètent et se concertent avant le lancement des travaux en décembre prochain.

Il y a quelques mois, Le Figaro Immobilier vous parlait déjà de ce quartier en pleine transition, celui de Montparnasse-Raspail à la frontière des Ve, VI et XIVe arrondissements, à deux pas du jardin du Luxembourg. C’est sur ce site historique de 3,5 hectares qui a été cédé par l’AP-HP à la Ville de Paris début 2016 qu’un écoquartier novateur va s’installer.

48.000 mètres carrés consacrés à la construction de 600 nouveaux logements, dont la moitié de sociaux, telle est l’ampleur du chantier qui débutera dès le mois de décembre prochain d’après les informations recueillies parle Parisien . Les six bâtiments à l’architecture ancienne que compte l’hôpital Saint-Vincent de Paul se verront pour certains préservés et transformés en une nouvelle école, une crèche et un gymnase.

Un établissement culturel, quelques commerces mais surtout un jardin verdoyant de 2000 m² habilleront désormais ce nouveau quartier végétalisé. Bonne nouvelle? Ce n’est visiblement pas l’avis partagé par les nombreux riverains. Car depuis l’annonce de ce projet, ils s’inquiètent pour l’avenir de leur quartier.

Les riverains font valoir la présence de vestiges archéologiques

François Schlumberger, le porte-parole de l’AssoQVP (Association des riverains de Saint-Vincent de Paul ) l’avait dit: «Les usagers et habitants de ce quartier feront partie intégrante des discussions sur le réaménagement du quartier». Aujourd’hui, force est de constater que les réunions d’information et de concertation se multiplient dans l’agenda de l’association.

Ce lundi 26 septembre dernier, les habitants du quartier se sont donc rassemblés autour d’un atelier participatif afin d’en savoir plus sur le prochain chantier. Leur argument phare: ceux-ci ont fait valoir l’existence de vestiges archéologiques sur le site chargé d’Histoire, et qui pourraient bien impacter le chantier. Français Schlumberger qui tient également la présidence de l’association avec Nicolas Gusdorf a quant à lui réclamé la construction de logements étudiants dans ce quartier central proche des universités. Il a aussi dénoncé un trop plein de HLM et menace de déposer des recours contre les futurs permis de construire.

Prochaine étape: la désignation de l’aménageur chargé de ce nouvel écoquartier, qui devrait avoir lieu dans les prochaines semaines. Durant le mois de décembre, pas moins de quatre réunions publiques et ateliers participatifs seront également organisés par l’AssoQVP.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant