Le changement climatique au c½ur de vos préoccupations d'investissement

le
0

A quelques semaines de la tenue de la 21ème conférence des parties (COP) de la convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques et alors que les effets du dérèglement climatique se font sentir un peu plus chaque jour, il devient primordial que les investisseurs de tous horizons entrevoient une manière différente d’appréhender leurs investissements.

Le changement climatique au cœur de vos préoccupations d'investissement
Le changement climatique au cœur de vos préoccupations d'investissement

En effet  votre rôle en tant qu’investisseur est  essentiel pour relever ce défi majeur voire vital dans le cas des réfugiés climatiques, à la fois pour les générations actuelles et toutes celles qui suivront.

Faire pencher la balance

De la même manière qu’une rivière est composée de milliards de gouttes d’eau, l’impact de l’activité économique sur notre environnement est la somme d’une multitude de choix économiques. Ainsi  40% des entreprises cotées sur les marchés actions (hors secteur financier) sont responsables de 75% des émissions de CO2 au niveau mondial. Les investisseurs, particuliers comme professionnels, sont donc extrêmement bien placés pour faire pencher la balance en faveur d’une économie plus durable.

Bien identifier les secteurs critiques

La bataille à livrer pour la réduction de l’empreinte carbone de nos économies doit se faire de façon transversale et rigoureuse. Les secteurs qui mettent le plus à mal la planète sont bien connus : il s’agit de l’énergie, du secteur minier, des services aux collectivités tels que la distribution d’eau, de gaz ou d’électricité, les transports, l’automobile et la chimie. Cependant pour chaque secteur d’activité il faut pousser très loin l’analyse de l’ensemble de la chaine de valeur. Chaque métier doit faire l’objet d’une analyse spécifique : par exemple, les banques qui financent des activités polluantes doivent être écartées d’un portefeuille durable. Chaque investisseur peut ainsi réaliser que l’analyse complète de chaque société sous l’angle du changement climatique nécessite des compétences très particulières, et que le choix d’un investissement durable se fait d’abord sur la qualité des analyses réalisées par des professionnels expérimentés.

Choisir les meilleurs avec une vision globale

Dans le cadre de la gestion de nos fonds durables (ISR), nous appliquons l’approche « Best in class » qui consiste à sélectionner les « meilleurs élèves »  de chaque secteur, c'est-à-dire les entreprises qui présentent les démarches les plus abouties dans la lutte en faveur de la réduction des gaz à effet de serre. En poussant ce raisonnement dans des secteurs comme l’énergie, qui bien que polluants sont indispensables à la bonne marche de l’économie, nous privilégions systématiquement les entreprises présentes sur le secteur spécifique de l’efficience énergétique. Preuve de la robustesse de notre engagement dans ce domaine, la récente baisse du prix des énergies fossiles ne nous a pas fait changer notre fusil d’épaule. Même si les énergies renouvelables sont devenues temporairement moins compétitives face aux énergies fossiles, la tendance de long terme en faveur d’une croissance verte reste forte, soutenue par l’évolution des réglementations à travers le monde.

Anticiper les tendances de demain

Dans un monde de plus en plus interconnecté, nous apportons une attention particulière à plusieurs thématiques liées au changement climatique : outre l’efficience énergétique, on peut mentionner la raréfaction des matières premières dans leur ensemble, l’évolution démographique, la santé et le bien-être, ainsi que le développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui permettent par exemple d’éviter de nombreux trajets inutiles. Ces thématiques rentrent dans notre cadre global d’analyse, et devraient s’avérer particulièrement porteuses dans le cadre d’un investissement de long terme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant