Le championnat de France du barbecue, reflet d'un marché en pleine croissance

le
0

Les fans de barbecue se retrouvent en Camargue ce week-end pour la 3ème édition de ce championnat. Un évènement qui reflète l'engouement des Français pour ce mode de cuisson en plein air.

Le barbecue est le loisir de plein air préféré des Français, selon le dernier sondage OpinionWay pour Campingaz. Grillés ou croustillants, la viande et le poisson au barbecue ont un tel succès que la pratique fait l'objet d'un championnat de France organisé par la Fédération française de cuisine en Extérieur depuis trois ans. Près de 300 candidats répartis en 80 équipes sont attendus aux Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue samedi et dimanche. Les équipes qui viennent de toutes les régions de France sont invités à concourir dans sept catégories (le boeuf, le poulet, le porc, le poisson, l'agneau, le taureau de Camargue et les légumes) et démontrer leur maîtrise parfaite de la cuisson au charbon.Jean-François Dupont, organisateur de l'évènement depuis trois ans se réjouit de l'affluence grandissante chaque année. «Nous avons eu 3000 visiteurs la première année, 6500 la deuxième et nous en attendons 10.000 cette année», confie-t-il.

Un marché qui gagne en quantité et en qualité

Si l'essor des ventes de barbecue n'est pas phénoménal, il est néanmoins continu avec une croissance de «2 à 5% chaque année» chez Weber, le leader mondial dans la vente des grills et par ailleurs sponsor du championnat de France. Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 60 millions d'euros l'an dernier dans l'Hexagone.

«On compte entre 13 et 15 millions de jardins en France, et de 800.000 à 1 million de pièces vendues chaque année, toutes marques confondues», explique François Parrou, responsable marketing de Weber. Entre les barbecues au charbon, au gaz -plus cher à l'achat- ou électrique -adapté pour les balcons- et bientôt les barbecues connectés, le choix devient drastique pour les acheteurs. Le chouchou des Français demeure le brasero au charbon, qui représente 50% des ventes chez Weber.

Par ailleurs, les manières de cuisiner sur le grill du barbecue évoluent. «On sort de la classique chipolata ou merguez pour aller vers des repas plus créatifs. Le barbecue est un mode de cuisson qui colle à merveille avec notre époque où l'on cherche à recréer du lien social», conclut François Parrou.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant