Le CFCM boycotte le dîner du Crif, Cukierman dénonce un «mauvais procès»

le
3
Le CFCM boycotte le dîner du Crif, Cukierman dénonce un «mauvais procès»
Le CFCM boycotte le dîner du Crif, Cukierman dénonce un «mauvais procès»

Le Conseil français du Culte musulman (CFCM) a boycotté le diner du Crif lundi soir en raison des déclarations qu'il juge «irresponsables» de son président Roger Cukierman sur les «jeunes musulmans». Dans une interview à Europe 1 lundi matin, Roger Cukierman avait affirmé que «le FN est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c'est un parti qui aujourd'hui ne commet pas de violences». «Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c'est une tout petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes», avait-il ajouté.

A la question de savoir s'il était «choqué» par le terme «islamo-fascisme» employé récemment par le Premier ministre manuel Valls, Roger Cukierman a répondu sans détour : «non, pas du tout, cela correspond assez bien à la réalité».

Cette sortie n'a pas été du goût des représentants de la communauté musulmane de France qui ont refusé de participer au dîner annuel du Crif. «Considérer que +toutes les violences aujourd'hui sont commises par des jeunes musulmans+ et son approbation de l'expression +islamo-fascisme+ sont des déclarations irresponsables et inadmissibles qui contreviennent au principe même du vivre ensemble», a indiqué dans un communiqué le Bureau exécutif du CFCM. 

«Le CFCM ne peut accepter que la composante musulmane de France soit aujourd'hui l'objet d'attaques aussi graves qu'infondées» et «compte-tenu des déclarations du président du Crif, le CFCM juge inopportun de participer au dîner du Crif ce soir», ajoutait le communiqué, signé du président du CFCM Dalil Boubakeur. «Nous en avons ras le bol de ces insultes, sommes-nous les chiens de la République? Ça suffit», s'est par ailleurs indigné Dalil Boubakeur sur France Info. Dans la soirée, il a insisté sur Europe 1, évoquant une «caricature inacceptable».

«Un mauvais ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.lauver le lundi 23 fév 2015 à 19:16

    enfin un sujet de première importance, bien plus prioritaire que la gabegie de la formation professionnelle apparemment :o)

  • M940878 le lundi 23 fév 2015 à 19:15

    On en parle trop , l'islam n'est pas représentatif de la France , religion de guerre un point c'est tout , arrêtons de nous voiler la face dans des buts purement électoraux , les parlementaires paieront la facture à moyen terme et surtout les français

  • 2445joye le lundi 23 fév 2015 à 19:01

    Savoureux ! Les représentants des Juifs de France se rendent compte que ces derniers seraient plus en sécurité avec le FN au pouvoir !