Le CFA Institute exprime ses réserves sur la taxation des transactions financières

le
0
(NEWSManagers.com) -
Le CFA Institute a fait part le 9 janvier de ses réserves quant à l' application et l' efficacité d' une taxe sur les transactions financières en France.

Dans un sondage récent auprès des membres de l' association en Europe, qui sont des professionnels de l' investissement, 48% d' entre eux considéraient " justifiable" l' idée d' une taxation du secteur financier ? 49% la trouvaient " non justifiable" . " Ce n' est donc pas parce qu' on travaille dans le secteur financier que l' on est systématiquement et par principe contre toute taxation" , souligne Agnès Le Thiec, directeur des politiques de marchés des capitaux du CFA Institute.


En revanche, poursuit Agnès Le Thiec, " 44% de nos membres estiment qu' une taxe sur les transactions financières ne serait efficace que si elle est appliquée au minimum au niveau du G20. Seulement 5% estiment qu' elle serait efficace si appliquée à l'échelon européen, car les transactions financières partiraient alors ailleurs" . Il est donc clair que si cette taxe était appliquée uniquement en France, elle aurait encore moins de sens.
Une telle taxe aurait immanquablement des conséquences négatives sur le volume d' activité du secteur financier français. " Par ricochet, le revenu d' une telle taxe serait rapidement réduit à la portion congrue. Il est d' ailleurs difficile de voir comment une taxe sur les transactions financières pourrait être appliquée au niveau français exclusivement, vu la globalité des marchés financiers" , conclut Agnès Le Thiec.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant