Le CETA officiellement signé à Bruxelles, mais son avenir reste incertain

le
0
Jean-Claude Juncker, Justin Trudeau et Donald Tusk signent le CETA, le 30 octobre.
Jean-Claude Juncker, Justin Trudeau et Donald Tusk signent le CETA, le 30 octobre.

Officiellement signé dimanche 30 octobre, le traité de libre-échange entre l’UE et le Canada devra maintenant être ratifié par les 38 Parlements nationaux et régionaux des pays de l’Union.

Marqué « pas de chance » : la signature officielle du CETA, le traité global de libre-échange entre l’Union européenne et le Canada, a dû être, une fois encore, retardée, dimanche 30 octobre, suite à un incident technique survenu après le décollage de l’avion du premier ministre Justin Trudeau. Il a dû rebrousser chemin pour être réparé. Et à son arrivée au bâtiment du Conseil européen, il a pu constater que l’euphorie n’était pas de mise : quelques centaines de manifestants avaient badigeonné de rouge la façade et le service d’ordre. Une dizaine de protestataires ont été appréhendés après avoir pénétré dans le sas de sécurité de l’immeuble.

C’est donc finalement sur le coup de 14 heures qu’a été entériné cet accord décrit comme « historique » par tous les participants, au cours d’une réunion baptisée « sommet », davantage en raison de sa portée symbolique que de son contenu. Les chefs d’Etat européens étaient absents – ils avaient marqué leur accord par une procédure écrite à la fin de la semaine – et représentés par le président du Conseil, Donald Tusk.

L’opposition farouche de la Wallonie et de son ministre-président, Paul Magnette, avait entraîné un premier report de la réunion euro-canadienne, initialement prévue pour le jeudi 27 octobre. Les institutions européennes voulaient, dès lors, faire absolument oublier au plus vite cet échec. D’où l’organisation très inhabituelle, un dimanche midi, de cette séance de signature, que rien ne justifiait vraiment. Hormis la vol...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant