Le cerveau de l'attentat à l'aéroport d'Istanbul tué en novembre en Géorgie

le
0
Le cerveau de l'attentat à l'aéroport d'Istanbul tué en novembre en Géorgie
Le cerveau de l'attentat à l'aéroport d'Istanbul tué en novembre en Géorgie

Le Tchétchène Akhmed Tchataïev, soupçonné d'être l'organisateur de l'attentat à l'aéroport d'Istanbul en juin 2016, a été tué lors d'une opération antiterroriste le 22 novembre à Tbilissi, ont annoncé vendredi les services de sécurité géorgiens.Akhmed Tchataïev fait partie des trois hommes armés qui s'étaient retranchés dans un immeuble de la banlieue de la capitale géorgienne. Tous avaient été tués lors d'une opération antiterroriste qui avait également causé la mort d'un policier. Un quatrième homme avait été arrêté.Lors de cette opération, qui avait duré plus de vingt heures en banlieue de Tbilissi, les trois hommes «ont refusé de se rendre, ont ouvert le feu avec des armes automatiques et jeté des grenades aux unités antiterroristes», a indiqué lundi Mme Guiorgobiani.LIRE AUSSI> EN IMAGES. Chaos à l'aéroport international d'Istanbul après un triple attentat-suicideChef du groupe Daech à IstanbulDes médias turcs avaient identifié le Tchétchène Akhmed Tchataïev comme étant le cerveau du triple attentat mené par des kamikazes le 28 juin à l'aéroport d'Istanbul, qui avait fait 46 morts selon l'agence de presse d'état turque Anadolu. Akhmed Tchataïev était aussi le chef de la cellule du groupe djihadiste Etat islamique (EI) à Istanbul, selon le quotidien Hürriyet.Son «identité a été établie avec l'aide de nos collègues des Etats-Unis après une enquête et des analyses d'ADN et d'empreintes digitales», a indiqué une porte-parole des services de sécurité géorgiens, Nino Guiorgobiani. Selon Tbilissi, une cinquantaine de ressortissants géorgiens seraient engagés en Syrie et en Irak aux côtés du groupe Etat islamique. Il s'agirait notamment de membres de la minorité musulmane tchétchène.«Akhmed, le manchot»Akhmed Tchataïev, 37 ans, qui était notamment soupçonné d'avoir trouvé un logement pour les exécutants de l'attentat à l'aéroport d'Istanbul, figurait depuis 2015 sur la liste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant