Le centre pour migrants ouvre ses portes à Paris

le
0
Anne Hidalgo, maire de Paris et Emmanuelle Cosse, ministre du logement visitent les infrastructures destinées à l'accueil des migrants, à Paris, le 8 novembre.
Anne Hidalgo, maire de Paris et Emmanuelle Cosse, ministre du logement visitent les infrastructures destinées à l'accueil des migrants, à Paris, le 8 novembre.

Anne Hidalgo, maire (PS) de Paris, décrit une « alternative digne à la rue » et y voit la preuve que « l’on peut faire les choses avec humanité ».

Ici, on ne parle surtout pas de « camp » pour migrants. Au 70 boulevard Ney, dans le nord de la capitale, on dit « Centre humanitaire d’accueil pour réfugiés de Paris ». Il s’agit d’un centre de 400 places exclusivement réservées aux hommes seuls arrivés depuis peu. Derrière un portail sécurisé, à l’entrée, la « bulle » : une immense structure gonflable de 900 m2 destinée à l’accueil et à l’orientation des nouveaux venus.

A l’arrière, un ancien entrepôt de la SNCF, de 10 000 m2, abrite désormais huit « villages », composés chacun de douze cabanes en bois de 16 m2 chauffées avec quatre lits, ainsi qu’un pôle santé, une laverie, un « magasin » qui distribue gratuitement vêtements et kits d’hygiène, des tables de ping-pong et bientôt un terrain de foot. Le tout dans un sinistre bloc de béton défraîchi, coincé entre le périphérique et les boulevards des maréchaux que quelques fresques de couleurs tentent d’égayer.

Paris a déboursé 6,6 millions d’euros pour l’installation de ce nouveau centre d’accueil d’urgence, et l’Etat 1,3 millions d’euros. Les frais de fonctionnement annuels (dont les salaires des 120 salariés) sont partagés par la Ville – 1,4 millions d’euros – et l’Etat – 7,2 millions d’euros. Dans 18 mois, ce centre, entièrement démontable et remontable, devra s’installer ailleurs, pour laisser place aux travaux de construction du Campus Condorcet. Un autre centre similaire, pour les familles, les femmes enceintes et les femmes isolées, devrait voir le jour en janvier ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant