Le centre lance sa campagne des européennes en Gironde

le
0

BORDEAUX (Reuters) - François Bayrou pour le MoDem et Yves Jégo pour l?UDI ont tenu jeudi à Bordeaux le premier meeting de la campagne européenne de l?Alternative, née du rassemblement des deux formations.

Venus soutenir la liste menée par Robert Rochefort dans le Sud-Ouest, les deux dirigeants veulent faire émerger l'idée qu'entre une UMP et un PS à la ligne européenne floue, les centristes sont "le pôle alternatif aux europhobes".

Malgré le récent retrait de la vie politique de leur chef de file, Jean-Louis Borloo, les animateurs de l'Alternative rêvent d'un score à deux chiffres le 25 mai.

Les centristes sont "ceux qui croient à l?Europe du plus profond de leurs fibres et qui n?imaginent aucun avenir pour notre pays s?il tournait le dos à l?Europe", a dit François Bayrou devant quelques centaines de personnes réunies dans la salle des congrès de la Cité mondiale.

Dans les semaines à venir, les Français auront un choix à faire entre "sortir de l?Europe, défaire l?Europe ou faire l?Europe", a déclaré Yves Jégo en référence aux discours des eurosceptiques et des europhobes.

Les deux ténors ont vu comme un symbole que le premier meeting de la campagne centriste ait lieu le jour de la disparition de Dominique Baudis, défenseur des droits et européen convaincu.

"Je suis sûr qu?il aurait aimé que ce soit dans une circonstance comme celle-là qu?on rende hommage à l?homme et à la passion qui était la sienne pour une certaine idée de l?Europe pour laquelle il s?était battu", a expliqué François Bayrou, nouveau maire de Pau, lors d'un point de presse.

(Claude Canellas, édité par Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant