Le centre Bruegel appelle à une réforme du traité européen

le
0

PARIS, 4 septembre (Reuters) - La future Commission européenne doit agir sans délai pour relancer l'investissement en Europe et s'atteler à l'élaboration d'un nouveau traité communautaire favorisant une intégration accrue des pays membres de la zone euro, estime le centre européen d'études économiques Bruegel dans des notes publiées jeudi. Le renforcement des liens entre les pays de l'euro devrait s'accompagner à l'inverse d'un assouplissement des liens avec les pays membres de l'UE restés à l'écart de la monnaie commune, à commencer par la Grande-Bretagne. Les économistes du centre Bruegel jugent qu'une réforme des institutions communautaires est indispensable à la stabilisation de l'euro. "Ce serait une grave erreur d'attendre la prochaine crise pour rouvrir la discussion", écrivent l'Allemand Guntram Wolff, directeur du centre Bruegel, et l'économiste belge André Sapir dans une note adressée à Jean-Claude Juncker, président de la future Commission, Donald Tusk, désigné ce week-end président du Conseil européen, et Martin Schulz, reconduit à la présidence du Parlement européen. "La crise a démontré que les pays de la zone euro ont besoin d'une intégration bancaire, économique, budgétaire et, par conséquent, politique plus profonde que telle qu'envisagée par le traité de Maastricht", ajoutent-ils. Cette intégration accrue mènerait inévitablement à une réflexion sur les relations entre l'UE et la zone euro. "Un des résultats d'une réforme du traité pourrait être que le Royaume-Uni cesse de contribuer au budget de l'UE tout en restant dans le marché commun des biens, des services, des capitaux et, dans l'idéal, du travail", indiquent-ils. Le centre Bruegel prône aussi une relance de la croissance européenne par l'investissement et une politique de libéralisation de l'énergie, des marchés de capitaux et de l'économie numérique. La composition de la nouvelle Commission devrait être dévoilée la semaine prochaine. L'équipe Juncker prendra ses fonctions en novembre. (Paul Taylor; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux