Le Celtic fait le show, le Legia et Ludogorets sans trembler

le
0

Si les rencontres Villarreal-Monaco et Porto-Roma ont monopolisé l'attention ce mercredi soir, il y avait d'autres réjouissances en Europe. Avec notamment le Celtic de Brendan Rogers qui s'est imposé tout en se faisant une petite frayeur, mais aussi Ludogorets et le Legia Varsovie qui ont déjà pris une belle option.

Dundalk 0-2 Legia Varsovie

Buts : Nikolics (56e), Prijović (94e) pour le Legia

Galvanisé après avoir éliminé à la surprise générale le Bate Borisov en troisième tour préliminaire de la Champions League, c'est un Stephen Kenny décomplexé qui attendait la réception du champion polonais en titre : "Les joueurs ont adhéré à mes idées, ils sont affamés et n'ont pas peur, ils entament chaque match en pensant pouvoir le gagner et dominer l'adversaire". Sous une pluie battante, ses joueurs ont mis leur cœur et leurs tripes sur la pelouse du Dublin Stadium. Mais cela n'a toutefois pas suffi pour parvenir à faire la différence. Dans un match d'abord globalement équilibré, la décision s'est faite sur un penalty.


Au terme d'une période disputée à défaut d'être réellement emballante, les deux équipes entament la seconde de manière toute aussi timide. C'est une main du défenseur Andy Boyle dans sa surface qui provoque la chute des Irlandais. Sans trembler, le partenaire du Français Thibault Moulin, Nikolić, transforme la sentence et prend à contre-pied Rogers. Nettement moins inquiété par des joueurs du Dundalk sonnés par cette ouverture du score, le Legia porte l'estocade dans les derniers instants de la rencontre grâce à Prijovic. Le but qui brise certainement les dernières illusions de Stephen Kenny et ses hommes.

Ludogorets 2-0 Viktoria Plzen

Buts : Moți (51e), Misidjan (64e) pour Ludogorets

À voir les tribunes largement clairsemées du Stade national Vassil Levski au coup d'envoi, il ne faisait clairement pas bon d'assister aux débats entre le Ludogorets et Viktoria Plzeň. Et la rencontre plus que frileuse entre deux équipes d'abord soucieuses de ne pas concéder de but a confirmé les premières apparences. Fermé, le premier acte n'offre aucune occasion franche de part et d'autre.…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant