Le Celta leader, Bakambu ouvre son compteur

le
0

Une semaine après la sécheresse de buts, les clubs de Liga ont sorti le bleu de chauffe pour assurer du beau spectacle aux derniers aoûtiens en voyage. Au final, le Celta Vigo prend la tête du classement, l'Atlético contracte ses pecs et Cédric Bakambu flambe pour sa première au Madrigal.

L'équipe du week-end : Atlético Madrid

Solide, efficace et chanceuse. Si l'on devait résumer en trois mots l'équipe de Diego Simeone après sa prestation au Sánchez-Pizjuán contre le FC Séville, ces qualificatifs seraient appropriés pour évoquer la puissance de frappe des Colchoneros. Pour beaucoup de spécialistes, cette opposition entre deux outsiders à la C1 était l'occasion de se faire une idée sur les forces en présence. Hermétique devant les assauts répétés du FC Séville pour égaliser, l'Atlético Madrid a gardé la tête froide dans la bouillante enceinte andalouse. Avec un pressing haut, l'armée du Cholo aura définitivement fait rompre son adversaire dans le dernier quart d'heure pour s'assurer une probante victoire et garder certaines cartouches – Luciano Vietto ou Yannick Ferreira Carrasco entre autres – pour les journées à venir. Pas de charrue avant les bœufs pour Simeone, mais après ce week-end, son équipe confirme qu'elle peut viser le sommet du classement cette saison. Ça tombe bien, le prochain match, ce sera face au FC Barcelone, au Vicente-Calderón. Chaud devant !

Le Don Quichotte du week-end : Cédric Bakambu (Villarreal)

Dans la communauté de Valence, un parfum de Franche-Comté embaume la région depuis vendredi dernier. Une odeur fromagère due à la copie rendue par Cédric Bakambu, le nouvel attaquant de Villarreal, contre l'Espanyol Barcelone. Bien aidé par son compère offensif Roberto Soldado, l'ex-Sochalien s'est occupé d'offrir la victoire au sous-marin jaune (3-1). Pourtant mal embarqués dès les premières minutes de jeu, les Amarillos ont pu compter sur le talent de leur numéro 17 pour éviter un match nul à domicile (87e, 90+4e). Parti du FCSM suite à la relégation du club en Ligue 2, le natif d'Ivry-sur-Seine avait manifestement trop envie de retrouver un maillot jaune pétillant pour gambader sur les pelouses d'Europe. Si c'est pour inscrire un doublé toutes les deux journées, autant que ça se voit bien à la télévision.


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant