Le CeBIT 2015 célèbre la "d!conomy", la digitalisation de la société

le
0
Sur près de 50 milliards d'objets connectés en circulation en 2020, 86 % de ces appareils ne seront pas des téléphones, des ordinateurs ou des tablettes.
Sur près de 50 milliards d'objets connectés en circulation en 2020, 86 % de ces appareils ne seront pas des téléphones, des ordinateurs ou des tablettes.

Pour la première fois depuis 2001, le nombre de participants a augmenté cette année avec près de 3 300 exposants originaires de 70 pays. Un panel de marques high-tech impressionnant, à peine quelques jours après la fermeture du Mobile World Congress de Barcelone, qui réunissait déjà bon nombre des sociétés aujourd'hui présentes en Allemagne. Le monde se trouve, il est vrai, à un tournant de son histoire technologique. Le succès fulgurant des smartphones et des tablettes, l'essor des mégadonnées (big data) et la popularité grandissante du stockage dématérialisé (cloud) conduisent à une véritable digitalisation de la société. Certains chiffres résument mieux la situation qu'un long discours.Près de 50 milliards d'objets connectés seront en circulation en 2020. Mais 86 % de ces appareils ne seront pas des téléphones, des ordinateurs et des tablettes. 60 % de ces objets sont d'ores et déjà utilisés par des sociétés pour des usages professionnels et 40 % des données (data) sont envoyés d'une machine vers une autre. L'an prochain, 210 millions de voitures "connectées" seront en circulation sur les routes. Ces automobiles "communiquent" sans cesse pour permettre notamment aux conducteurs de connaître les embouteillages qu'ils pourraient rencontrer sur leur route. Le nombre d'informations que l'on pourra recevoir au volant va se multiplier d'année en année. À San Francisco, 20 % à 30 % des bouchons sont causés par des personnes qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant