Le CCE d'Air France cherche à éviter la faillite

le
0
INFO LE FIGARO - Selon le rapport du tribunal de Bobigny, l'institution a besoin de 20,5 millions d'euros pour poursuivre son activité en 2011 et éviter la cessation de paiement.

Le feuilleton du Comité central d'entreprise (CCE) d'Air France se poursuit. L'institution qui chapeaute 7 des 8 comités d'établissements (CE) de la compagnie aérienne va devoir trouver 20,5 millions d'euros pour poursuivre ses activités en 2011 après avoir déjà eu besoin de 15 millions d'euros supplémentaires pour survivre en 2010. Le rapport du mandataire ad hoc du tribunal de Bobigny, appelé fin 2010 au chevet du CCE, dresse le panorama d'une situation de quasi faillite démentie pourtant depuis plusieurs mois par les syndicats aux commandes du CCE. Selon ce document, dont le Figaro s'est procuré une copie, l'institution a échappé à la faillite en 2010 grâce à Air France et à ses banques. «Il est incontestable que les besoins du financement d'environ 15 millions d'euros ont été couverts avec l'aide de la société Air France et de trois banques», indique-t-il ainsi.

Ce premier plan de sauvetage n'a toutefois pas suffit puisque le CCE va de nouveau devoir trouve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant