Le casse-tête du démantèlement

le
0
INFOGRAPHIE - Trois scénarios expérimentaux sont envisagés pour évacuer l'épave du paquebot échoué sur des rochers à quelques dizaines de mètres des côtes italiennes.

Le Costa Concordia ne pourra pas rester éternellement sur son rocher. Les garde-côtes italiens ont d'ores et déjà demandé lundi au propriétaire du paquebot, Costa Crociere, d'évacuer l'épave au plus vite. Plusieurs entreprises, dont la néerlandaise Smit&Salvage, chargée du pompage du carburant, et l'américaine Titan Salvage, planchent sur la question. Trois scénarios s'offriraient au croisiériste italien.

1 - Renflouage « par basculement »

C'est l'hypothèse évoquée dès lundi par le patron de Costa Crociere. La première étape constitue à colmater les voies d'eau, notamment la brèche de plusieurs dizaines de mètres de long qui éventre l'arrière du paquebot. De grandes plaques métalliques peuvent par exemple être soudées sur la coque. S'il est possible de pomper une partie de l'eau, les ingénieurs en charge du chantier s'y attèleront pour réduire au maximum le poids du bateau - 115.000 tonnes à vide.

Des pieux fichés dans la roche doivent jouer le rôl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant