Le casse-tête de la taxe sur les hauts revenus

le
0
Après la recommandation du Conseil d'État, l'exécutif doit trouver comment mettre en place une taxe très élevée, dissuasive, mais non confiscatoire.

Même après le coup de semonce de Conseil d'État, pas question pour le gouvernement de renoncer à taxer les hauts revenus. L'idée tient trop à c½ur à la gauche. «Il n'y a aucune raison de renoncer à un effort supplémentaire pour les plus riches des plus riches des Français» a martelé jeudi Michel Sapin, le ministre du Travail, sur Europe 1. «Il y aura cet effort demandé aux plus fortunés de notre pays» a insisté Pierre Moscovici, ministre de l'Économie, sur BFM TV. Les équipes fiscales du gouvernement s'apprêtent donc à passer des heures à tenter de résoudre un véritable casse-tête: comment mettre en place une taxe très élevée, dissuasive, mais non confiscatoire. Et l'Élysée et Matignon ont devant eux des arbitrages difficiles.

L'avis de la section des finances du Conseil d'État, qui a été confirmé jeudi...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant