Le cash est-il en voie de disparition au Danemark ?

le
0

Le gouvernement danois vient de proposer de lever l'obligation d'accepter des paiements en liquide dans certains commerces. Le but ? Réduire les coûts.

Les billets et pièces bientôt disparus des commerces danois? Le gouvernement a proposé aux commerçants de supprimer l'obligation d'accepter de la monnaie, rapporte Reuters, relayé par le site américain Quartz. Le pays se dirigerait ainsi vers une société «sans liquide».

Une mesure qui viserait à réduire les coûts et augmenter la productivité des entreprises, détaille l'agence. L'obligation d'accepter des paiements en liquide «implique des contraintes administratives et financières considérables», a précisé le ministre des Finances danois, Bjarne Corydon.

Cette mesure serait incluse dans un ensemble de 50 propositions du ministre, visant à doper la croissance économique. Michel Santi, macroéconomiste et conseiller auprès des banques centrales des pays émergents estimait ré cemment dans les colonnes du Figaro que la disparition du cash était «nécessaire» ,et qu'elle «permettrait de lutter contre l'évasion fiscale et le blanchiment d'argent puisque toutes les transactions devraient passer par le circuit bancaire».

Les Français pas prêts de se séparer de l'argent liquide

Pour Patrick Lagarde, PDG de Brink's France, «envisager la disparition du cash est une utopie». L'argent liquide représente «une liberté de paiement» et «il y a un avenir pour le cash qui répond aux besoins des consommateurs». La mesure ne poserait pas de problème à la population danoise, puisqu'un tiers d'entre elle utiliserait déjà MobilePay, une application sur téléphone qui permet de transférer de l'argent à d'autres téléphones et commerces, précise Reuters.

Le Danemark n'est pas le premier pays a tester l'expérience. Les Suédois sont de plus en plus nombreux à délaisser les paiements en espèces. En avril 2014, l'université suédoise de Lund a lancé un système de paiement par scan des veines de la main, plus facile et plus rapide à utiliser. A l'automne de la même année, des sans-abris vendant le magazine Situation Stockolm ont même été dotés de lecteurs de cartes.

Les Français, eux, ne sont pas prêts à passer le cap et à se détacher totalement de l'argent liquide. Selon un sondage Ifop, 86% d'entre eux considèrent ce moyen de paiement comme incontournable. Ils ont d'ailleurs en moyenne 42 euros dans leurs poches. Les ambitions du paiement sans contact s'en retrouvent du coup freinées. Selon un sondage Syntec Numéric, 57% des Français le jugent «inutile».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant