Le cas Stallergenes illustre la complexité du marché français

le
0
Le labo a mis deux ans pour obtenir des autorités un prix de vente pour son nouveau traitement des allergies aux graminées.

La France est le dernier pays d'Europe où le comprimé Oralair du laboratoire Stallergenes sera commercialisé. Contrairement aux pays voisins, il aura fallu près de deux ans au groupe basé à Antony, près de Paris, pour obtenir des autorités un taux de remboursement et un prix de vente pour son nouveau traitement des allergies aux graminées, et notamment du rhume des foins, dans l'Hexagone. Un délai très long pour un tarif plutôt faible, selon le laboratoire. «À environ 300 euros pour un traitement annuel sorti d'usine, c'est le prix le plus bas d'Europe. Il est inférieur de 30 % environ au prix allemand», explique Roberto Gradnik, directeur général du groupe.

Menace de délocalisation

Rien d'étonnant donc si Stallergenes, septième laboratoire français avec un chiffre d'affaires de 235 millions d'euros en 2011, mise sur l'innov...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant