Le cas Paire examiné fin août

le , mis à jour à 06:17
0
Le cas Paire examiné fin août
Le cas Paire examiné fin août

Aux Jeux Olympiques, le tennis n'est pas forcément le sport dont on parle le plus. Heureusement, grâce à la délégation française, il dispute à la natation la médaille d'or de la... polémique. Dès leur arrivée au Club France, avant les épreuves, Gilles Simon et Benoît Paire ne manifestaient pas un enthousiasme forcené. Puis Mladenovic et Garcia, piteusement sorties au 1 er tour du double, ont taillé un costume à la Fédé pour une sombre histoire de tenues plus ou moins claires.

 

La paire Mahut-Herbert, n° 1 et 2 mondiaux en double, est venue renforcer cette belle dynamique en prenant l'eau dès le 1er tour... Tout ça avant le tour de force de Benoît Paire, qui a réussi à se faire « virer » du village olympique lundi soir pour « manquements graves aux règles de vie du groupe » avant d'être éliminé mardi par l'Italien Fognini. « Je suis très content de partir, a lâché l'Avignonnais. Les Jeux, ce n'est pas ce qu'on croit... »

 

Hier, le n° 32 mondial a maladroitement tenté de faire amende honorable à travers un communiqué. Cela ne lui évitera pas un rapport du DTN Arnaud Di Pasquale qui sera examiné fin août devant le bureau fédéral de la FFT. « Il n'y a pas vraiment de barème de sanctions, confie le DTN, lui-même ancien médaillé de bronze aux JO de Sydney (2000), mais nous avons quelques leviers... On ne peut pas mettre ses agissements sur le compte de la différence. Gaël (NDLR : Monfils) est aussi un garçon différent. Et pourtant, il respecte ses engagements. »

 

Quelque part, Paire a pris les Bleus en otage. « Les Jeux, ce n'est pas une sélection, poursuit Di Pasquale, qui n'avait donc pas la possibilité de disqualifier le joueur. On remplit des critères sportifs basés sur le classement ATP et on doit respecter un règlement. Je lui ai posé plusieurs fois la question car il y avait des signes avant-coureurs. A partir du moment où il s'est engagé à le respecter, on ne ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant