Le cas du suicide dans une école primaire est une première en France

le
0
Les intrusions dans les écoles représentent 5 % des faits graves de violence en France. » INTERVIEW - Suicide dans une école : «Ne pas aggraver l'inquiétude des enfants»

Le suicide d'un adulte dans le hall d'une école maternelle jeudi devant des élèves, est une «première en France», indique-t-on au ministère de l'éducation nationale, «nous avons connaissance de quelques cas similaires en Chine, en revanche». Dans ses enquêtes de victimation, Éric Debarbieux, spécialiste de la violence scolaire, note que les intrusions d'éléments extérieurs aux établissements représentent 5 % des violences graves totales. «La violence d'intrusion est très rare, qui plus est avec une arme», argumente-t-il.

Une personne rémunérée par la mairie est censée surveiller les allées et venues dans les écoles maternelles et primaires, publiques comme privées. «Ce gardien ou concierge vérifie l'identité des personnes venant chercher les enfants» , explique un directeur d'éc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant