Le Cargo, navire amiral parisien des incubateurs de start-up

le
0

EN IMAGES - Installé au sein du plus long bâtiment de Paris, le Cargo accueillera ses premières start-up en novembre et comptera à terme près de 1000 personnes. C’est la plus grosse structure du genre en Europe.

Paris vient tout juste d’ouvrir le Welcome city lab, incubateur d’entreprises consacrées au tourisme, puis le Tremplin, spécialisé dans le sport, il faudra désormais compter avec le Cargo, tourné vers les contenus numériques et les industries créatives. Au fil des mois, la capitale ne cesse de multiplier les opérations destinées à accueillir dans les meilleures conditions ces jeunes pousses.

Installé non loin de la Cité des Sciences de La Villette, au cœur du plus long bâtiment de Paris (600 mètre de façade!), les anciens entrepôts MacDonald, ce Cargo cumule les superlatifs. Sur 15.000 m², ce bâtiment recevra dès novembre ses premières start-up réparties sur 6 étages. A terme, ce projet qui coûte 63,5 millions d’euros (financés par la municipalité, la Région et la Régie immobilière de la ville de Paris) pourrait compter un millier de salariés et se présente comme la plus grosse structure européenne de ce type.

Rupture avec les bureaux classiques

Une chose est sûre: le bâtiment et les immenses hublots qui lui ont donné son nom attire les regards dans cette partie de 19e arrondissement parisien en pleine mutation. «J’ai voulu créer une rupture avec les bureaux classiques en créant ces ouvertures rondes destinées à des jeunes tournés vers les nouvelles technologies», explique l’architecte Odile Decq, qui a conçu les lieux.

Pour cette architecte adepte du total look gothique, l’immeuble devait à l’origine être totalement noir. Impossible avec une immense façade orientée plein sud, d’où un jeu de noir et blanc référence à l’Op Art des années 60. Et ce que retiendront les visiteurs des lieux ce sont surtout les très surprenantes salles de réunions. Tout en rondeurs, il s’agit de véritble cocons revêtus de rouge, suspendus au plafond et accessible par des passerelles.

Du côté des entreprises qui pourront occuper ces lieux avec des loyers démarrant à 158 euros par an et par m² pour l’incubateur et 236 euros par an pour l’hôtel d’entreprises, l’accueil semble enthousiaste. «En 10 jours, nous avons déjà récolté une cinquantaine de candidatures, nous n’avons jamais connu un tel démarrage», se félicite Loïc Dosseur de Paris&Co, l’une des trois structures chargées de sélectionner les quelques 150 entreprises qui vont occuper les lieux. Rendez-vous dans quelques mois pour confirmer que ce Cargo fait le plein. Ephémère champion européen de sa catégorie, il devrait être détrôné courant 2016 par la Halle Freyssinet. L’incubateur aux 1000 start-up, financé par Xavier Niel, le fondateur de Free, vise le titre de plus grosse structure mondiale de ce type.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant