Le cargo entré en collision avec un chalutier inspecté à Lorient

le
0

RENNES (Reuters) - Un cargo turc entré en collision lundi avec un chalutier au large de la Bretagne s'est dérouté mardi vers Lorient (Morbihan) pour y être inspecté, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime à Brest.

Le Lady Ozge, un chimiquier de 120 mètres, a accepté de se dérouter à la demande du procureur de Lorient qui a ouvert une information judiciaire pour homicide involontaire après la disparition d'un des deux marins du Père Milo, un petit chalutier basé à Lorient.

Des recherches ont repris mardi matin pour tenter de retrouver le corps du patron-pêcheur disparu, âgé de 40 ans et père de deux enfants, avec très peu d'espoir de le retrouver vivant, a indiqué un porte-parole de la préfecture maritime.

Lundi, vers 13H30, le chimiquier battant pavillon turc et le chalutier immatriculé à Lorient sont entrés en collision à environ 30 km à l'ouest de Belle-Ile en mer (Morbihan) dans des circonstances qui restent à déterminer .

Le Père Milo a aussitôt coulé. L'un des marins a été repêché par le Lady Ozge avant d'être hélitreuillé vers un hôpital à Lorient et le second a disparu.

Le chimiquier, qui venait de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et se rendait à Dunkerque (Nord), ne présentait pas de dommages majeurs et a rejoint un mouillage d'attente près de l'île de Groix, face au port de Lorient .

Le navire devrait être inspecté au cours de la journée par la section de recherche de la gendarmerie maritime basée à Brest.

Pierre-Henri Allain, édité par; Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant