Le cargo à la dérive pourrait s'échouer sur la côte landaise

le , mis à jour le
1

Une dernière tentative de remorquage du cargo Modern express, à la dérive depuis six jours sans équipage dans le Golfe de Gascogne, aura lieu ce lundi, mais en cas d'échec, le cargo «s'échouera» sur la côte des Landes «entre lundi soir et mardi soir», a déclaré dimanche Emmanuel de Oliveira, préfet maritime de l'Atlantique.

«Aujourd'hui, la mer est la plus forte. Il nous reste un créneau favorable demain lundi pour tenter de passer une remorque (NDLR : un câble). Les équipes sur place feront encore une fois tout leur possible pour réussir cette opération», a déclaré le vice-amiral d'escadre lors d'une conférence de presse.

#ModernExpress Conditions défavorables aujourd'hui. Tentative de remorquage demain https://t.co/8QvRatqtaV pic.twitter.com/bCHdKuhlwQ— Premar Atlantique (@premaratlant) 30 Janvier 2016

La nouvelle tentative de remorquage doit commencer lundi au lever du jour, a-t-il précisé. «Mais si la remorque n'est pas passée demain dans la journée, le Modern express s'échouera sur la côte sableuse du département des Landes», a-t-il affirmé. «Au fil des heures nous préciserons le point d'échouage et l'heure attendue», a précisé le préfet. «Nous accompagnerons bien sûr le navire jusqu'au point d'échouage, en tentant jusqu'au dernier moment de stopper cette dérive. Tout sera fait ensuite pour maîtriser les conséquences de l'échouage», a-t-il expliqué.

QUESTION DU JOUR. Faut-il renforcer les moyens des secours en mer?

«Je ne crains pas du tout de marée noire»

«La cargaison ne présente pas de danger pour l'environnement. Les soutes à gazole de propulsion du navire sont intègres, nous n'avons détecté ces derniers jours aucune fuite de carburant, donc nous considérons que la coque est aujourd'hui étanche. Mais lors de l'échouage, des brèches pourraient se produire dans les soutes, entraînant une pollution limitée», a considéré le vice-amiral ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Faudra bien qu'il finisse quelque part, et si l'on regarde les courants ce sera pour les Landes....une fois cette évidence dite....faudrait faire payer le Panama pour donner pavillon à 99% des épaves mondiales.