Le caoutchouc remonte avec l'hiver sec

le
0
(Commodesk) Comme sur le riz, le prix garanti du caoutchouc ne fait pas le printemps en Thaïlande. Les petits producteurs ont préféré vendre leur récolte moins cher, mais tout de suite, au lieu d'attendre que le gouvernement leur délivre les 120 baths (2,93 euros) promis au kilo, via tout un réseau de banques et de coopératives.

Les pronostics de baisse des prix, liés à un excédent par rapport à la demande de 413 millions de tonnes (estimation Goldmann Sachs) ont été déjoués par l'hiver sec, qui réduit les volumes à collecter jusqu'en avril prochain.

Le prix à terme pour juillet est remonté à 320 yens (3,11 euros), contre 240 yens en début d'année, même si les négociants japonais se montrent prudents. La demande chinoise dépendra in fine de la stabilisation économique en Europe.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant