Le caoutchouc indien voit plus loin

le
0

Les producteurs de caoutchouc indiens cherchent à augmenter les volumes, à un moment où paradoxalement la demande se rétracte.

Ne parvenant pas depuis 2007 à couvrir la totalité de la demande des fabricants de pneus, ils encouragent la culture de l'hévéa dans des régions du Nord comme le Sikkim, où il ne pousse pas encore, pour revenir à l'autosuffisance.

L'initiative ne cadre pas avec la demande, puisque les fabricants automobiles du pays réduisent les volumes, pour les adapter au marché qui patine. L'industriel Tata Motors baisse ainsi de 3% la cadence sur ses chaines automobiles, ce qui se répercutera sur les besoins en pneus, et finalement, en caoutchouc.

Toutefois, il y a un décalage de six ans entre la plantation d'un hévéa et le moment où il commence à produire. Les caoutchoutiers sont donc optimistes pour l'avenir.

L'Inde produit d'ordinaire 20 millions de véhicules par an, et 62 millions de pneus. Le pays est d'autre part le 4e producteur mondial de caoutchouc, avec un rendement record de 1.760 kilos par hectare.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant