Le candidat socialiste met le logement social au c?ur de sa campagne

le
7
Dimanche, François Hollande a présenté trois mesures ciblées sur le logement social.

Est-ce la conséquence du coup de gueule, il y a quinze jours, de l'ex-footballeur star Éric Cantona sur le mal-logement? En tout cas, le sujet est devenu un thème de campagne. Dimanche, François Hollande a présenté trois mesures toutes ciblées sur le logement social. «Grâce à ces dispositifs, nous pourrions livrer 150.000 logements sociaux par an pendant la mandature contre 90.000 aujourd'hui», décrypte Thierry Repentin, sénateur PS, chargé de l'habitat dans l'équipe du candidat socialiste.

Première piste évoquée par Hollande, l'État mettrait à disposition des collectivités locales des terrains gratuitement ou à des tarifs préférentiels pour qu'elles construisent plus de HLM. «À Paris, où le foncier coûte très cher, ces terrains seraient donnés, explique Thierry Repentin. Dans des zones moins tendues, la décote par rapport aux prix de marché pourrait aller de 35 à 80%.»

Favorables à ce dispositif, les professionnels sont sceptiques sur son application. «Je serais étonné qu'Hollande y arrive en pleine période de disette budgétaire», estime Michel Ceyrac, président de la Fédération des entreprises sociales pour l'habitat qui construisent chaque année 60 % des HLM en France. «Si cette politique était mise en place, cela ferait un manque à gagner pour l'État, ajoute Benoist Apparu, secrétaire d'État au Logement. Dans le plan Fillon II, 500 millions de recettes liées à la vente des terrains et du bâti sont prévus.»

Le livret A à la rescousse

Autre projet du candidat socialiste, monter à près de 30.000 euros contre 15 .000 euros le plafond du livret A qui sert à financer la construction de logements sociaux. Un projet qui, là encore, n'emporte pas l'adhésion de Michel Ceyrac: «Aujourd'hui, nous finançons la construction de logements sociaux avec 70 à 75% d'emprunt. Et c'est un taux maximum. Or les fonds collectés par le livret A nous permettent de souscrire des crédits, pas d'améliorer nos fonds propres.»

Enfin, François Hollande envisage de quintupler l'amende pesant sur les communes ne disposant pas de 20% de logements sociaux comme les y oblige la loi SRU. «Pourquoi pas augmenter les pénalités?», souligne Benoist Apparu. «Mais il faut rappeler que cette loi est appliquée puisqu'elle a permis en dix ans de construire 306.000 logements sociaux, alors qu'on tablait initialement sur 200.000.»

Ce chapelet de nouvelles mesures ne doit pas faire oublier que François Hollande reste favorable à un encadrement des loyers dans les zones tendues. Et, quand il dévoilera son programme jeudi, il devrait présenter d'autres mesures sur le logement. Notamment des incitations fiscales pour que les propriétaires privés de terrains aient intérêt à les vendre rapidement.

LIRE AUSSI:

» Les propositions économiques faites par François Hollande

» Logement: ce que coûtent les propositions des candidats

» Logement: Hollande veut doubler le plafond du livret A

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMO SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pchablat le mardi 24 jan 2012 à 14:24

    les logements sociaux sont réservés pour l'essentiel au flux migratoire, pas d'impôt foncier à payer, bonjour les dégâts pour la classe moyenne, comme démago il n'y a pas mieux et le peuple avale ces couleuvres,............

  • titi18 le mardi 24 jan 2012 à 13:46

    Les logements devraient être uniquement destinés dans les cas extrêmes mais surtout pas aux immigrés aux familles nombreuses. beaucoup d'électeurs qui votent PS ne se rendent pas compte. Une augmentation de logements sociaux avec des familles qui ne paient pas d'impôts locaux fait augmenter de manière importante les impôts de ceux qui peuvent plus ou moins sans compter l'augmentation de la délinquance et la baisse de la valeur immobilière.

  • M6762365 le mardi 24 jan 2012 à 13:16

    A paris y a qu'à abroger la limite de hauteur des logements ;-)

  • puck le mardi 24 jan 2012 à 13:11

    les logements seront pour les familles nombreuses donc les imigrés bientôt tous régularisés français avec le droit de vote pour bien ancrer la France à gauche donc dans le déclin et c'est la classe moyenne qui en supportera le coût y compris pour la contruction de la mosquée

  • enki75 le mardi 24 jan 2012 à 11:24

    Il ne faudra pas oublier de construire dans les zones tendues comme l'IDF.

  • theo26 le mardi 24 jan 2012 à 08:44

    THEO 26Des logements sociaux tres bien ,mais pour qui ? nos vieux, nos célibataires , nos jeunes ,ou pour l'immigration , pour quelles familles nombreusesQui va supporter les inconvenients, qui paye :la classe moyenne comme toujours

  • idem12 le mardi 24 jan 2012 à 07:11

    Et pour les communes qui n'ont pas de foncier pour construire des logements sociaux ? Pas grave on leur mettre une méga amende que les administrés paieront par le biais de la taxe foncières et la taxe d'habitation. Merci Monsieur Mollande !!!