Le candidat Macron entouré de proches de Guérini à Marseille

le , mis à jour à 13:51
6
Le candidat Macron entouré de proches de Guérini à Marseille
Le candidat Macron entouré de proches de Guérini à Marseille

Il est arrivé comme une star à la gare Saint-Charles en début d'après-midi, en pleine manifestation de profs de lycées en zone prioritaire. Accueilli par les militants locaux de son mouvement En marche, Emmanuel Macron est venu étrenner dans la cité phocéenne son costume tout neuf de candidat à la présidentielle.

 

« Les Marseillais ne l'attendaient pas, c'est une surprise pour eux, mais il est bien accueilli quand il croise les gens, se réjouit l'une des membres de l'équipe de campagne locale. Il y a un a priori positif autour de lui sur lequel on va capitaliser. En tout cas, sa démarche intéresse. » Accompagné discrètement de sa femme, l'ancien ministre a visité en compagnie d'étudiants l'IUT de Saint-Jérôme, dans les quartiers Nord de Marseille.

 

« Ce premier déplacement n'est pas innocent, c'est une terre de symbole forte de son histoire, une terre d'ouverture », explique le candidat qui a commencé à dévoiler son programme, notamment social et économique, avec un éloge de la valeur travail.

 

Macron restera encore ce matin dans un département des Bouches-du-Rhône où la rumeur l'annonce en candidat aux prochaines législatives.

 

Pour les guérinistes, Macron est une arme

 

Il dispose en tout cas de solides relais dans la région, notamment le député PS des Alpes-de-Haute-Provence Christophe Castaner, tête de liste malheureuse aux dernières régionales, mais aussi les anciens proches de Jean-Noël Guérini. Il a d'ailleurs tenu son meeting inaugural de campagne hier soir devant une salle bien remplie aux Pennes-Mirabeau, une ville de la banlieue marseillaise dont le maire, Michel Amiel, a été élu sénateur sur la liste dissidente de Guérini, qui reste sous le coup de plusieurs mises en examen.

 

« Il fédère tous les déçus locaux du quinquennat Hollande, et ils commencent à être nombreux », analyse un ex-socialiste. « Pour les guérinistes, et il en reste quelques-uns, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2266292 il y a 3 semaines

    les ripoux sont de retour

  • frk987 il y a 3 semaines

    Fréquenter l'infréquentable peut lui coûter très cher. Bah il sera élu député dans B du R !!!!

  • jbellet il y a 3 semaines

    il a de bonnes fréquentation sur Marseille...

  • phili646 il y a 3 semaines

    Macron président ? qui peut croire à une fable pareille !!!!

  • phili646 il y a 3 semaines

    Macron épouse tous les codes du politicard, après la trahison il fréquente le milieu Guérini !!!!

  • am013 il y a 3 semaines

    L'ère Guerini n'est pas forcément flatteuse et à mon sens , desservirait Macron grandement. Deja un premier faux pas à éviter.