Le candidat décédé de Koh-Lanta avait une maladie du cœur

le
0
Après les révélations de la justice indiquant que le candidat avait une pathologie au cœur, des questions se posent sur le mode de sélection des participants. Tous ont subi des examens médicaux. Ont-ils été suffisants ?

Diverses questions se posent, après le résultat d'autopsie révélant que le candidat de Koh-Lanta, Gérald Babin, décédé le 22 mars dernier au premier jour des épreuves, avait une pathologie au cœur.

Ainsi, dans un communiqué, le parquet de Créteil en charge de l'affaire, évoque ce vendredi «une défaillance cardiaque sur cardiopathie dilatée», une pathologie qui peut être congénitale ou bien «acquise» à la suite d'une infection.

Avec ces nouvelles révélations, l'intérêt de l'affaire se porte notamment aujourd'hui, sur les examens qui ont précédé le départ des candidats. Tous les moyens ont-ils été réunis pour vérifier l'état de santé des candidats soumis lors du tournage à des conditions de vie éprouvantes comme le veut le principe ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant