Le cancer du col de l'utérus peut être évité

le
0

AVIS D'EXPERT - Si les recommandations de vaccination et de dépistage étaient suivies, le risque pourrait être réduit d'environ 98%, rappelle le Pr Olivier Graesslin, chef du service de gynécologie au CHU de Reims.

Le cancer du col de l'utérus est lié à une infection persistante par le papillomavirus humain (HPV) et touche chaque année environ 3.000 femmes en France dont 900 en décèdent. Ce cancer demeure un problème de santé publique d'autant plus inacceptable qu'il existe des mesures de prévention très efficaces. Dans ce domaine, la complémentarité entre le dépistage et la vaccination mise en ½uvre de façon optimale devrait aboutir à une réduction du risque individuel de cancer du col de l'ordre de 98 %, ce qui en fait un cancer évitable.

Le dépistage du cancer du col utérin est un moyen efficace de prévention secondaire. Il consiste à faire un frottis cervico-utérin (FCU) pour dépister les lésions précancéreuses, les traiter et éviter ainsi le ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant