Le Canadien Suncor Energie suspend ses opérations en Syrie

le
0
(Commodesk) Après l'Anglo-néerlandais Shell et le Français Total au début du mois, la compagnie canadienne Suncor Energie a annoncé dimanche l'arrêt de ses opérations en Syrie, invoquant "un cas de force majeure". Deux facteurs expliquent cette décision : la sécurité du personnel, qui n'était plus assurée, ainsi que les sanctions annoncées par l'Union européenne à l'encontre de la Syrie. Celles-ci prévoient notamment l'interdiction d'exporter vers le pays des équipements pour l'industrie des hydrocarbures. Cependant, Suncor ne modifie pas ses perspectives pour 2011 et 2012, estimant que la perte en Syrie sera compensée par la reprise rapide des opérations en Libye. En Syrie, Suncor extrayait 2,3 millions de mètres cube de gaz naturel par jour, destinés au marché intérieur, grâce au projet Ebia, exploité en joint-venture avec le Syrien General Petroleum Corporation. Le gisement de pétrole de Suncor produisait quant à lui 1.000 barils par jour depuis décembre 2010.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant