Le canadien Potash soumet une offre de rachat à l'allemand K+S

le
0
OFFRE DE RACHAT DU CANADIEN POTASH SUR L'ALLEMAND K+S
OFFRE DE RACHAT DU CANADIEN POTASH SUR L'ALLEMAND K+S

FRANCFORT (Reuters) - Le producteur allemand de potasse K+S a annoncé jeudi avoir reçu une offre de rachat de la part du fabricant canadien d'engrais Potash Corp of Saskatchewan, ouvrant potentiellement la voie à une nouvelle bataille boursière dans le secteur.

K+S a dit qu'il réfléchissait aux suites à donner à cette offre.

Deux sources proches du dossier ont toutefois indiqué que le groupe allemand rejetterait probablement cette offre à sept milliards d'euros, perçue comme trop faible.

Selon ces sources, l'offre valorise K+S à un cours situé juste au-dessus de 40 euros. L'une d'elles a dit que l'offre était "opportuniste" dans la mesure où elle ne reflète pas la valeur du projet Legacy de K+S au Canada. K+S a investi deux milliards d'euros dans cette mine, qui est réalisée à 75%.

Le titre s'adjuge 30,91% à 38,04 euros vers 07h30 GMT en Bourse de Francfort. Le titre Potash a clôturé jeudi en hausse de près de 5% à New York et de plus de 4% à Toronto.

Potash Corp a confirmé avoir soumis une offre amicale de rachat à K+S, sans plus de précisions.

Il s'agit de la deuxième tentative de Potash pour racheter le groupe allemand, qui exploite des mines de potasse et de sel à destination des secteurs agricoles et alimentaires. Une offre visant à prendre la majorité du capital de K+S en 1997 avait été rejetée par les autorités allemandes de la concurrence.

Depuis, l'offre sur le marché mondial de la potasse est devenue excédentaire et Potash Corp a vu sa position s'affaiblir dans un contexte de concurrence accrue dans le secteur.

L'analyste d'UBS Brian MacArthur estime dans une note à ses clients qu'il est difficile d'évaluer l'opération en l'absence de détails. Il ajoute toutefois qu'une telle opération "pourrait avoir du sens d'un point de vue stratégique".

(Harro ten Wolde et Arno Schuetze; Bertrand Boucey et Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant