Le canadien Inmet optimiste pour le cuivre, pessimiste pour le zinc

le
0
(Commodesk) Le minier canadien Inmet a prévu une augmentation de sa production de cuivre en 2012, mais une diminution de celle de zinc. Ses trois mines opérationnelles sont situées à Çayeli, en Turquie, à Las Cruces, en Espagne et à Pyhäsalmi, en Finlande.

Pour 2011, le groupe a annoncé une production de 84.000 tonnes de cuivre, dont plus de la moitié provient de son site espagnol, qui a doublé ses activités par rapport à 2010. Grâce à cette expansion qui devrait se poursuivre, Inmet espère produire entre 100.000 et 111.000 tonnes de cuivre en 2012, soit une progression de 18 à 32%. Cela représenterait 15% de la production européenne.

Concernant le zinc, la teneur du minerai a été exceptionnelle en 2011, permettant d'extraire 80.400 tonnes durant l'année sur les sites de Çayeli et de Pyhäsalmi. Cependant, Inmet s'attend à une baisse de 27% cette année.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant