Le Canadien Camecon résiste à la crise de l'uranium

le
0
(Commodesk) Le Canadien Cameco a annoncé une progression de son chiffre d'affaires et de son profit pour 2011. Malgré la crise que traverse le secteur de l'uranium depuis l'accident de Fukushima, en mars dernier, le deuxième producteur mondial d'uranium a porté son revenu et son profit total à des niveaux records, à respectivement 2,4 milliards et 776 millions de dollars canadiens (1,8 milliard et 587 millions d'euros). La production d'uranium a cependant baissé de 2% en 2011 par rapport à 2010, à 10.160 tonnes, mais les ventes ont grimpé de 11% pendant la période.

Le PDG du groupe basé à Saskatoon a expliqué que 2011 avait été une année "de défi pour le secteur, mais qu'elle s'était avérée meilleure que les précédentes", en dépit de la remise en cause grandissante de la filière nucléaire. Plusieurs pays, dont l'Allemagne, la Belgique et la Suisse, ont envisagé de se passer de cette énergie à long terme. Depuis l'accident de Fukushima, les cours ont baissé de 25% sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant