Le Canada veut fermer les centrales à charbon d'ici 2030

le
0
 (Actualisé avec précisions, déclarations !) 
    TORONTO, 21 novembre (Reuters) - Le Canada va 
progressivement éliminer les centrales électriques 
traditionnelles au charbon d'ici 2030 mais laissera de la 
souplesse aux provinces du pays durant la transition, a déclaré 
lundi la ministre de l'Environnement, Catherine McKenna, 
confirmant une information du quotidien Globe and Mail. 
    Elle a précisé devant la presse à Ottawa que le gouvernement 
allait accélérer le calendrier existant depuis 2010 pour les 
quatre provinces qui produisent encore de l'électricité à partir 
de la combustion de charbon (l'Alberta, la Saskatchewan, la 
Nouvelle-Ecosse et le Nouveau-Brunswick). 
    Dans la répartition institutionelle des prérogatives, les 
provinces canadiennes bénéficient d'une large autonomie sur les 
questions environnementales. 
    Elles devront soit opter pour des technologies permettant la 
capture des émissions de carbone, soit fermer les centrales 
électriques. Certains sites seront cependant autorisés à rester 
ouverts si des émissions de CO2 équivalentes sont supprimées 
ailleurs. 
    "Puisque le système électrique de chaque province et 
territoire est unique, notre gouvernement travaille dans tout le 
pays pour trouver des solutions gagnant-gagnant", a souligné la 
ministre. 
    Quelque 80% de l'électricité produite au Canada provient 
déjà de sources d'énergie propre. "Mais nous savons que nous 
pouvons faire mieux", a ajouté la ministre, espérant faire 
monter cette proportion à 90% d'ici 2030. 
    Le Parlement canadien a ratifié le mois dernier l'accord de 
Paris sur le climat. 
    Au pouvoir depuis un an, le Premier ministre libéral Justin 
Trudeau a affiché son intention d'agir davantage pour la 
préservation de l'environnement. 
    Mais des données indiquent qu'il est peu probable que le 
Canada parvienne à ses objectifs en matière de lutte contre le 
changement climatique, notamment en raison de l'augmentation des 
émissions de gaz à effet de serre dans le secteur de l'énergie. 
 
 (Ethan Lou; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant