Le camp Sarkozy intervient auprès du CSA sur le temps de parole

le
0
Le camp Sarkozy intervient auprès du CSA sur le temps de parole
Le camp Sarkozy intervient auprès du CSA sur le temps de parole

PARIS (Reuters) - Le directeur de campagne de Nicolas Sarkozy, Guillaume Lambert, a écrit au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vendredi pour l'inviter à décompter du temps de parole de François Hollande les interventions des syndicats qui se sont exprimés en faveur du candidat socialiste à l'élection présidentielle.

Plusieurs organisations syndicales, dont la CGT et le Syndicat de la magistrature, ont appelé ces derniers jours à voter pour François Hollande.

Le candidat du PS est actuellement en tête des intentions de vote pour le second tour dans les sondages, devant le président sortant.

"Le Conseil supérieur de l'audiovisuel est chargé, par la loi du 30 septembre 1986, de mettre en oeuvre l'exigence constitutionnelle que représente l'expression pluraliste des courants de pensée et d'opinion", écrit Guillaume Lambert dans cette lettre adressée à Michel Boyon, président du CSA, et dont Reuters a obtenu une copie.

"Le CSA considère comme soutien toute personne qui appelle explicitement à voter en faveur d'un candidat", ajoute-t-il.

"Je vous demande donc de bien vouloir veiller à la comptabilisation, au titre du soutien à François Hollande, des propos critiques tenus à l'encontre de Nicolas Sarkozy par toute personne morale ou physique qui appellerait explicitement les électeurs à voter contre lui ou à assurer sa défaite", poursuit le texte.

Personne n'était immédiatement joignable au CSA pour un commentaire samedi.

Matthias Blamont, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant