Le Camp Nou, refuge du Top 14 pendant l'Euro

le
0

Faute de stade disponible en France, le Racing 92 s’est imposé aux dépens de Toulon (29-21) dans le temple du football catalan en finale du championnat de France.

Une grue, des échafaudages, et un amas polyglotte de touristes devant la basilique aux escaliers hélicoïdaux. A Barcelone, faut-il s’en étonner, la Sagrada Familia de Gaudi est encore et toujours en chantier. Mais cet après-midi, autour des bars à tapas de la ville, il y a du nouveau : ça et là, par grappes, des touristes français se sont passé le mot pour déambuler vêtus de maillots de rugby.

Tous fuient la France et son Euro de football, le temps de quelques heures, les stades principaux du pays étant réquisitionnés pour cause de ballon rond. Leur planque prête à sourire : vendredi 24 juin au soir, direction le Camp Nou, temple habituel des footballeurs du Barça ; 99 124 spectateurs ont assisté à la victoire méritée (29-21) du Racing 92 sur le Rugby club toulonnais en finale du championnat de France. La première de l’histoire à être organisée à l’étranger.

Speaker français, arbitres français, public en majorité français, Marseillaise entonnée dans le métro ou dans les gradins… La France de l’Ovalie a fait le déplacement en masse, et bien au-delà du Var et des Hauts-de-Seine. Sur la Rambla, l’avenue principale, on trinque et chante à qui mieux mieux entre tee-shirts jaunes (Clermont), rouge et noir (Toulouse), bleus (Castres) ou encore, Catalogne oblige, sang et or (Perpignan).

Sandrine Roussille, elle, vient de Gironde pour « découvrir cette super ville et y rester quatre jours ». Comme cette infirmière et son époux au polo siglé « Union Bordeaux-Bègles », tous ont r...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant