Le camp houthi accuse la coalition de violer la trêve au Yémen

le
0
    LE CAIRE, 15 décembre (Reuters) - Les rebelles chiites 
houthis du Yémen et leurs alliés ont accusé mercredi la 
coalition militaire conduite par l'Arabie saoudite de ne pas 
respecter le cessez-le-feu entré en vigueur la veille, 
parallèlement à l'ouverture de pourparlers de paix. 
    Le général Charaf Loukman, porte-parole des forces alliées 
aux miliciens chiites, a fait état d'une "grave escalade sur 
terre, sur mer et dans les airs" dans diverses régions, par la 
faute de la coalition. 
    Il a déclaré que des navires bombardaient le secteur de 
Hodaïda et qu'à Taëz, des offensives terrestres avaient lieu. Il 
a ajouté que la coalition poursuivait ses frappes aériennes. 
    "Nous ne resterons pas les mains liées, nous répliquerons 
avec force aux violations commises par l'alliance et ses 
mercenaires", a encore déclaré le général Loukman.  
    La trêve, demandée par le président yéménite Abd Rabbou 
Mansour Hadi pour faciliter des discussions de paix à Genève, 
est entrée en vigueur mardi midi (09h00 GMT).  ID:nL8N1441US   
   Selon des officiers et des habitants, le cessez-le-feu était 
largement respecté, même si quelques violations mineures ont été 
signalées de part et d'autre.     
 
 (Ali Abdelati; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant