Le camp Hollande espère faire l'économie d'un second tour

le
0
Des partisans de Hollande suggèrent, si l'avance est très large au premier tour, qu'Aubry retire sa candidature. Avec une vidéo BFMTV

L'hypothèse est évoquée autour de François Hollande avec, dit-on, les meilleures intentions du monde. Et si les socialistes s'épargnaient les affres d'un second tour ? Si le favori des sondagesn'espère plus une victoire dès le premier tour de la primaire, dimanche, ses proches rêvent d'un écart si net qu'il ne laisse aucun doute sur l'issue de la compétition. Si le député de Corrèze frôle les 50 %, ses concurrents seraient priés de se retirer. «Pour que le rassemblement soit plus simple», dit un très proche du député de Corrèze. Et pour que les socialistes n'attendent pas l'issue d'un second tour joué d'avance qui risquerait de mobiliser moins d'électeurs.

Tout à leur stratégie de l'édredon, les partisans de François Hollande veulent éviter que la primaire ne se transforme en bataille. Il est «inutile de prendre le risque de tensions qui naîtraient d'un second tour», recommande le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas, qui vient de rejoindre

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant