Le Cameroun croit en la bauxite

le
0

(Commodesk) CAL, un consortium mêlant des capitaux indiens, américains et émirati envisage d'exploiter les richesses en bauxite du Cameroun, annonce la compagnie Cameroon Alumina Limited.

L'extraction commencerait dans le nord du pays vers 2018, les réserves estimées à 555 millions de tonnes de bauxite laissant espérer une durée d'exploitation de 75 ans. L'investissement à réaliser est de 3,4 milliards d'euros, pour deux gisements dans la région de l'Adamaoua.

Les promoteurs du projet espèrent traiter sur place 3 millions de tonnes par an, et la moitié au démarrage, sur les 4,5 à 9 millions de tonnes de bauxite par an que produiraient les deux mines. A ce jour, en Afrique, seule la Guinée possède une raffinerie d'alumine, détenue par la Compagnie des Bauxites de Guinée, dont Rio Tinto est actionnaire.

Le projet de CAL doit obtenir l'aval des autorités et passer l'étude d'impact, ce qui prendra au moins deux ans. Les autorités ont posé comme préalable à l'exploitation du site minier la création d'une voie de chemin de fer et d'un quai en eau profonde sur le futur port minéralier de Kribi. Le financement de ces infrastructures retarde le lancement depuis deux ans, mais le Cameroun vient d'emprunter 3 milliards de dollars pour y participer.

Cameroon Alumina Limited  est une co-entreprise de Dubaï Aluminium et de l'indienne Hindalco, associées pour 10% à l'américaine Hydromine.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant