Le calvaire sans fin d'Iman al-Obeidi 

le
0
Violée par des miliciens de Kadhafi, la jeune Libyenne a été expulsée du Qatar.

La nouvelle est troublante. Après avoir trouvé refuge, le mois passé, au Qatar, Iman al-Obeidi vient d'en être expulsée sans raison apparente. Cette Libyenne, violée par des miliciens de Kadhafi, a été «renvoyée par un avion militaire qatarien» , selon Vincent Cochetel, du Haut-Commissariat de l'ONU aux réfugiés (UNHCR). Elle se trouverait aujourd'hui dans un hôtel de Benghazi, dans l'Est libyen, contrôlé par les rebelles. «Renvoyer de force un réfugié qui a survécu à un viol constitue non seulement une violation des lois internationales mais c'est aussi un acte cruel qui pourrait mener à d'autres traumatismes» , s'insurge Bill Frelick, de Human Rights Watch. D'après l'ONG, les officiers qatariens ont arrêté al-Obeidi dans la nuit du 1 er juin, puis l'ont fait monter de force à bord d'un vol pour Benghazi, dont elle est originaire, avec ses parents.

L'affaire Iman al-Obeidi remonte au 26 mars. Ce jour-là, la jeune Libyenne fait irruption dans un hôtel ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant