Le calvaire des homonymes de Mohamed Merah

le
1
Harcelés depuis les assassinats de Toulouse et Montauban, certains homonymes du tueur au scooter ont porté plainte.

Il s'appelle Mohamed Merah, il a 23 ans, il est franco-algérien. Et en plus, «il lui ressemble!», lance son avocat, Me David Metaxas. Autant dire que le jeune homme, manutentionnaire en intérim à Lyon, vit un enfer depuis que le nom de l'auteur des assassinats de Toulouse et de Montauban a défilé en boucle dans tous les médias.

«Franchement, quand Mohamed Merah m'a contacté, en mars 2012, raconte Me Metaxas, J'y ai pas vraiment cru, cela m'a fait rire.» Mais le jeune Mohamed, qui «ne dort plus depuis des nuits», n'est pas d'humeur à plaisanter. «Il est venu avec des pages et des pages de messages qu'il avait reçus sur Facebook, poursuit l'avocat. Certains étaient à prendre au deuxième degré, mais d'autres étaient des menaces de mort. Nous avons donc porté plainte auprès du procureur de la République, et prévenu les services de police.» Lesq...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le lundi 22 oct 2012 à 11:19

    Dans un tel cas, le changement de patronyme est autorisé. Il n'a donc pas à porter plainte contre la terre entière, il lui suffit de demander à s'appeler dorénavant Jean Dupont.