Le calvaire d'Oksana scandalise l'Ukraine

le
0
Oksana Makar est morte à 18 ans après avoir été violée et brûlée, mais ses agresseurs, fils de notables, ont été relâchés. L'indignation de la population a obligé la justice ukrainienne à faire volte-face.

Le crime a scandalisé l'Ukraine. Oksana Makar, 18 ans, est morte jeudi après trois semaines de souffrance qui ont ému tout le pays. Le calvaire de la jeune femme, violée, étranglée, brûlée et laissée pour morte, a suscité l'indignation de ses concitoyens. C'est par hasard qu'un homme a trouvé le 9 mars sur un chantier le corps martyrisé d'Oksana, brûlé à 55%: «Imaginez-vous, ils l'ont étranglée, puis ont mis le feu à son corps. Elle est restée dix heures par terre par un froid glacial», a souligné le médecin qui la soignait. Dans l'espoir de la sauver, les médecins ont dû l'amputer d'un bras et des deux pieds. En vain. Elle a succombé à une hémorragie pulmonaire.

L'affaire a pris des allures de scandale national lorsque la police, qui avait interpellé trois suspects, âgés de 21 et 23 ans, en a relâché deux. L'un est le fils adoptif d'une femme occupant un poste local important, l'autre le fils de l'ex-chef d'un district de la région de Mykolaïv, dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant