Le calme largement respecté à Ferguson

le
0

(Actualisé avec retour au calme, citations § 1,3,4) par Scott Malone et Carey Gillam FERGUSON, Missouri, 21 août (Reuters) - Ferguson a connu mercredi soir sa nuit la plus calme depuis le 9 août, seuls quelques groupes de manifestants se réunissant pacifiquement en mémoire de Michael Brown, le jeune Noir abattu par un policier blanc dans des circonstances qui demeurent confuses. Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, en visite dans cette localité de la banlieue de Saint-Louis, a rencontré la famille du jeune homme et a promis une enquête sur tous les aspects de cet incident tragique. Le décès de Michael Brown a été suivi de 11 nuits de manifestations globalement pacifiques, émaillées toutefois de pillages et de scènes de confrontation avec les forces de l'ordre, pour dénoncer un acharnement de la police contre les Noirs. "Nous avons vu un rassemblement différent ce soir. Il n'y avait pas autant d'agitateurs, et comme je l'ai dit, de criminels parmi la foule", a déclaré le capitaine Ron Johnson, officier noir de la police de l'Etat du Missouri nommé pour superviser les opérations de sécurité la semaine passée. "La tendance est bonne. Il y a moins de monde, ils sont plus calmes et plus disciplinés", a-t-il ajouté. Premier Afro-Américain à occuper les fonctions d'Attorney General aux Etats-Unis, Eric Holder a rencontré des étudiants puis des représentants de la population de Ferguson, banlieue de Saint-Louis devenue un symbole de la persistance de tensions raciales aux Etats-Unis. Il s'est ensuite entretenu en privé avec les parents de Michael Brown mais rien n'a été rendu public au sujet de leur conversation. Avant de participer à une réunion de travail au siège local du FBI, Eric Holder a souligné que l'enquête ouverte par ses propres services avait un objectif différent de l'enquête conduite par les autorités locales sur la mort du jeune homme, qui ne portait pas d'arme lorsqu'il a été tué. "Nous examinons d'éventuelles violations de la législation fédérale sur les droits civiques", a-t-il dit. Des procureurs fédéraux pourraient ainsi lancer des poursuites pénales contre Darren Wilson, le policier responsable de la mort de Michael Brown, pour usage excessif de la force. Eric Holder a aussi exprimé l'espoir que sa visite aurait un effet apaisant sur la ville de Ferguson après plusieurs nuits de tensions. PRESSION SUR LES ENQUÊTEURS Si Ferguson est peuplée majoritairement de Noirs, sa police et ses responsables politiques et éducatifs sont essentiellement des Blancs. "(Eric Holder) a promis que les choses allaient changer", a rapporté Molyric Welch, une étudiante ayant participé à la rencontre avec l'Attorney General et dont le frère, dit-elle, est mort il y a trois ans après avoir subi un coup de pistolet paralysant de la part de la police. Selon ses services, Eric Holder a annoncé à ses interlocuteurs avoir confié l'enquête aux policiers et aux procureurs les plus expérimentés. Des centaines de personnes ont déjà été interrogées et des médecins légistes fédéraux ont réalisé une autopsie indépendante, la troisième effectuée sur le corps de Michael Brown. Le bureau du procureur du comté de Saint-Louis a commencé mercredi à présenter son dossier à un grand jury se réunissant une fois par semaine. Soumis à une double exigence de rapidité et de précision dans son enquête, le procureur Bob McCulloch s'est dit prêt à prolonger cette présentation jusque mi-octobre. "D'un côté, les gens disent 'vous précipitez la procédure judiciaire' et de l'autre, ils disent 'vous faîtes traîner les choses'", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse. "Nous allons présenter cela de la manière la plus rapide possible, mais nous n'allons pas le faire sans conviction." A l'extérieur de son bureau, un groupe de manifestants a réclamé son dessaisissement de l'affaire et l'arrestation immédiate de Darren Wilson. Ce policier de 28 ans a été suspendu et placé dans un lieu tenu secret. (Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant